Le cinéma italien est passé maître dans l’art de traiter les sujets graves avec légèreté. L’amer constat sur la société italienne et sur ses trentenaires avancés et néanmoins paumés, ainsi que sur leurs géniteurs tout autant à la masse, s’associe à merveille à la dérision et à l’humour décalé. Cela donne un film (titre original: Non Pensarci) désopilant dont la drôlerie (celle de rire de soi-même avec le plus grand sérieux) est d’une qualité toute italienne. Juste savoureux. (La scène initiale, à elle seule hilarante d’absurdité assumée par les protagonistes eux-mêmes, donne le ton à tout le film… et c’est parti, avec des personnages qui, comme des enfants, se jettent et sautent partout dans la vie, y compris par-dessus les drames). À voir absolument.
Vu le 2 mai 2008.
Note: ***.
Interview de Caterina Murino
Bande-annonce
Publicités