Palme d’or vraiment méritée pour Le Ruban Blanc de Michael Haneke car, quoi qu’en ait dit la polemique, ce film sur les forces du Mal se répandant parmi une petite communauté d’enfants est dix-mille fois plus convaincant et fort que Le Prophète, vu récemment (et qui m’a, lui, vraiment déçue): ici, cela fait penser à du Bergman, et l’on y retrouve le souffle des plus grands films du cinéma classique, celui où tout n’était pas dit, où le spectateur était poussé à réfléchir, à comprendre par lui-même, à être bousculé, atteint, touché… Et le vrai grand cinéma, c’est ça.
Les 2h et quelques de film passent très vite malgré la « lenteur » du film (nécessaire à sa portée significative), mis à part les génériques (sans musique, et qui font un peu penser au sketch parodie de film d’arte -« teresa »- des Inconnus!). Le plus grand mérite du film est de montrer la puissance de la violence morale et comment elle se transforme inéluctablement en violence physique à force de s’insinuer dans les consciences, notamment celle des enfants du village. Ceux-ci, éduqués qu’ils sont à la pureté et à la perfection (symbole: le ruban blanc), sont conduits inéluctablement, par cette exigence absolue d’absence totale de péché, à « punir » de la même façon dont ils ont été punis, et avec une violence accrue. Dans ce village où la violence sourd derrière les portes et les regards, les adultes masculins sont tous des tyrans sans scrupules: seule exception, l’instituteur, et le moment où le pasteur (l’être qui se considère comme le plus au-dessus le tout soupçon, mais peut-être aussi le plus tyrannique)  s’émeut… mais pour un oiseau en cage, et bien plus que pour ses propres enfants… que, à force d’éduquer à l’exigence de « pureté », il transforme en tyrans sanguinaires dont on ne peut s’empêcher de penser qu’ils feront, hélas, le terreau de l’Allemagne nazie. C’est en tout cas la thèse que semble développer Haneke dans ce film. Et c’est magistralement fait. À voir absolument.
Nota bene: mention spéciale à la jeune actrice qui joue la fiancée de l’instituteur, très dans le genre « nouvelle Romy Schneider »!!
Vu le 31 oct.2009. Note : ****
Publicités