Étiquettes

S’il est un lien miraculeux, unique, entre le passé et le présent, le passé et l’avenir, seul capable d’anéantir léphémère et de braver le temps et l’espace, c’est bien l’ART. L’art a bien souvent l’ironie de nous prendre à parti, nous spectateurs émerveillés des oeuvres d’art, en se servant de nous comme des fils conducteurs entre deux époques éloignées de plus de vingt siècles…Ainsi l’artiste réussit cette prouesse lorsque son oeuvre, pour personnelle qu’elle soit, éveille en nous, pour peu que notre imaginaire culturel s’y prête, les réminiscences d’autres artistes: si « tutto l’inventare è ricordare » (si inventer n’est autre chose que se souvenir, selon la formule d’Elsa Morante dans Territoire du rêve (Diario 1938), alors l’art est bien une réminiscence, la mémoire à la fois passée et future de l’Humain, à tel point que, placés côte à côte, un portrait du Fayoum (ci-contre à gauche) et un autoportrait de Frida Kahlo (à droite) semblent appartenir à une seule et même époque: l’éternité.

Publicités