Est-il besoin de faire un film merdique quand on parle de la merditude des choses? Le plus gros problème de Mammuth, qui n’est pas un mauvais film, mais un film moche, c’est que le contenu (regard cynique et désabusé sur la vie merdique de personnages merdiques) s’accorde beaucoup trop avec la forme que prend le film. Résultat: malgré une prestation plus qu’honnête de Yolande Moreau et Gérard Depardieu, j’ai été globalement, non pas déçue car je m’attendais à quelque chose de ce genre, mais très partagée, limite indifférente: Depardieu ne fait que traverser le film à la lenteur d’un pachyderme blasé, Yolande Moreau est excellente et fidèle à elle-même en « depardieu au féminin » mais ces deux-là sont effacés, écrasés par la laideur du film; quant à Adjani en revenante, on se demande vraiment ce qu’elle fait là… Une certaine critique a tellement encensé le film, qu’à les entendre, c’est le chef-d’oeuvre du siècle; au lieu de cela, ça a l’air d’être filmé en caméra 3/8 à Mammouth dans les années ’70… Sur le même sujet, on préfèrera, et de trèèèèès loin, La Merditude des choses.
Vu le 8 mai 2010. Note: *
Lire l’avis de Surlering

Publicités