Mots-clefs

J’ai beau être une fan de (belles) chaussures à talon et avoir un shoesing on ne peut plus complet, le paradoxe, c’est que je pourrais très bien vivre avec seulement deux paires de chaussures: une paire de sabots suédois (rouges) et une paire de bottes de pluie. Les deux se portent été comme hiver, et ça ferait une paire pour la pluie, et une paire pour le beau temps… Ma passion pour les bottes de pluie est à peu près équivalente à celle que je nourris pour les sabots. Peut-être aussi parce que je voue un culte sans faille à cette scène de liberté absolue où Gene Kelly patauge joyeusement dans l’eau de pluie sous les yeux ébahis d’un policier… Depuis cette histoire de flaques, une banale histoire de boue a donné lieu à une véritable tendance, qu’une petite virée à Milan n’a pas manqué de me rappeler. Du coup, 4 options:

Option 1 : Kate Moss dans la boue qui se prend pour…

Si Silvana Mangano avait eu des Hunter……

Silvana Mangano dans Riz amer….Et puis, Angelina Jolie cra-cra en hunter rouges, ça le fait, non?? Comment les porter : avec une chemise blanche, en micro-short, sur la plage, dans la boue ou ailleurs (le must : avec un sac chic…) en robe d’été fleurie (ou pas) mais jambes nues, au premier orage d’été…

Option 2 : de la Poissonnerie de Rungis à la page bretonne

Bottes Aigle – Malouine- coquillages et crustacés

L’option: les Malouine de chez Aigle, en jaune, bleu ou rouge. Pour éviter le total look pêcheur breton, on peut les choisir jaune ou rouge…. Je dirais même plutôt rouge, c’est plus facile à assortir qu’on le croit (voir l’expérience sabots !)…. Portées façon bretonne avec un petit short, ou pour donner du punch à un total look noir avec pantalon cigarette dans la botte rouge à mi-mollet, un triste jour de pluie… Les conseils de tendance de mode pour les porter.

Option 3 : la boue même pas peur,
mes pieds, c’est le plafond Chagall à l’Opéra Garnier…

Bottes Nomad -modèle Anna

… Ici, y a-t-il quelqu’un dans la salle pour m’expliquer pourquoi les distributeurs français sont si tristes et cul-cul la praline en termes de sélection de bottes tagguées??? Et pourquoi les plus belles sont sur des sites américains ?? À ce sujet-là, si quelqu’un repère une paire de bottes sur fond noir avec des (petits) papillons dessus… Qu’il me fasse signe : j’en rêve, depuis que j’ai arrêté une fille dans la rue à Paris, qui en avait une paire et qui m’a répondu, à mon grand désespoir : – Je les ai achetées à Londres -…. je l’aurais baffée…. si, si…

Option 4 : je suis en bottes de pluie mais j’ai pas l’air*…

Bottes Aigle – Chantebelle – Silver- je les ai aussi en rouge coquelicot…

[*sous catégorie de l’option 1– Kate Moss dans la boue -, pourvu que lesdites bottes soient à la limite du chasse pêche et tradition sans jamais tomber dans le chasse pêche et tradition…] Critère: Il faut qu’elles soient portables autant avec une robe jambes nues (c’est THE critère) qu’avec un short en jeans. Mon choix: les Chantebelle Silver de chez Aigle ci-dessus, avec lesquelles l’option 1 est aussi possible… Mais Aigle en fait aussi de très belles à talon: spécial coup de cœur aux Miss Juliette Brun en imitation croco chocolat à talon… Un exemple: Anne Hathaway avec ses Hunter, qui a tout compris à l’option 4…

Quelques détails techniques…

Qu’on les choisisse très sobres ou carrément flashy (rouges, pourquoi pas?), la règle est la même que pour les sabots : optez pour l’authentique. Ne faites pas les mijaurées, prenez de vraies bottes de pluie, ni trop hautes, ni trop basses, ni trop larges (ce sont des bottes de pluie, on vous dit, pas des pluviomètres!!…), à porter hiver comme été jambes nues avec un micro-short ou une robe… Les marques sont nombreuses: Wellington Boots, Jeffrey Campbell, Office, Regina Regis Rains, Kamik, Cooka, Nomad, Gioseppo, Giesswein, Aigle, Hunter, Le Chameau, Méduse… Testées: Aigle : (modèles Malouine, Venise, Chantebelle) excellent rapport qualité prix, et un grand choix. Détail d’importance : les Chantebelle de Aigle ont un coût (65 à 80€) mais l’intérieur est en matière à séchage rapide et imputrescible ; on y transpire un peu, comme dans toute botte en caoutchouc, mais ça reste très raisonnable. Sinon, choisir la botte un peu aérée en haut, c’est-à-dire pas trop adhérente au mollet… Attention, les Venise et Chantebelle taillent grand, choisir une à deux pointures en dessous suivant le modèle, sans hésiter. Hunter: très hype, excellente qualité, les plus belles sans doute, mais d’une part elles montent très haut sous le genou, et d’autre part elles sont relativement rigides… Ce que j’aime bien avec la souplesse des Aigle, c’est de pouvoir les porter plissées-descendues si je veux et les plier dans la valise pour les emporter partout…

Publicités