Mots-clefs

,

Quand elle est entrée dans la boutique, je suis restée scotchée, figée sur le siège où j’attendais mes chaussures à essayer: personne ne la remarquait, mais sa façon d’arpenter les rayons en quête d’escarpins qu’elle enfilait puis reposait aussitôt, suivant des critères précis qui lui faisaient abandonner telle ou telle paire, laissait deviner un goût sûr, une détermination sans faille… La tresse brune façon Ioula Timochenko sobrement nouée sous la nuque en chignon bas, le trench gris foncé, la robe chemisier ceintrée par une ceinture à fines rayures horizontales, des escarpins mi-hauteur chocolat, en velours serpent et cuir, évoluant fins et agiles d’un rayon à l’autre, un sac cartable vert-de-gris… La slavitude de Barbora Bobulova, la grâce et le port de Keira Knightley, la classe, l’élégance, la prestance de celle qui sait ce qu’elle veut, tout cela en une seule personne… J’ai regretté en cet instant de n’être pas Scott Schuman ou Little Style Box, ou mieux encore d’avoir la plume colorée d’Isabelle pour la dessiner… Alors, la voici, en puzzle, mais… si jolie madame, et n’ayant rien à envier à Audrey Hepburn:

Escarpins Vuitton, sac Asos, trench La Redoute Création

Publicités