Mots-clefs

Le ballet du Capitole nous a offert hier soir une version très théâtrale et spectaculaire de l’Oiseau de Feu, suivie du Sacre du Printemps dans sa version « sacrificielle« . Saluons au passage la saisissante prestation de Juliette Thélin dans le rôle de l’Élue (le sacre narrant le rite païen d’une jeune fille « l’Elue » dansant jusqu’à la mort en hommage au Printemps).

L’OISEAU DE FEU
Ballet intégral de 1911. Chorégraphie originale créée par Mikhaïl Fokine, le 25 juin 1910 à l’Opéra de Paris, par les Ballets russes de Serge de Diaghilev – Version de Michel Rahn créée le 31 mai 1996, à la Halle aux grains de Toulouse, par le Ballet du Capitole-Musique Igor Stravinski – Chorégraphie Michel Rahn-Décors et costumes Jean-Paul Marcheschi (ci-contre) – Lumières Patrick Méeüs

LE SACRE DU PRINTEMPS
Chorégraphie originale créée par Vaslav Nijinski, le 29 mai 1913, au Théâtre des Champs-Elysées, à Paris, par les Ballets russes de Serge de Diaghilev-Version de Mauricio Wainrot créée en 1994 au Springer Auditorium at Music Hall de Cincinnati, par le Cincinnati Ballet – Entrée au répertoire du Ballet du Capitole le 13 novembre 2003 – Musique Igor Stravinski – Chorégraphie Mauricio Wainrot – Décors et costumes Carlos Gallardo – Lumières Patrick Méeüs

Publicités