Mots-clefs

Revoir encore et encore Révélations (1960), cette oeuvre inoxydable du génie que fut Alvin Ailey, par The Alvin Ailey American Dance Theater, procure autant de joie et de plaisir qu’au premier jour… Vendredi soir à Odyssud, la compagnie Ailey II nous a offert en première partie un programme (Alvin Ailey 19 nov) d’une richesse portant la marque, évidente et digne, de l’héritage du maître New-Yorkais [à voir absolument la fabuleuse transe « The Hunt », ou encore « Echoes »– voir l’extrait – sur l’envoûtante musique (mi-Arvö Part, mi-Vivaldi) de Ezio Bosso ]… Pour rafraîchir les mémoires avec un ballet qui n’a pas pris une ride en quarante ans, et vous donner une dose de peps pour plusieurs heures au son des negro spirituals, on conseille vivement le visionnage de Révélations (3) avec la danse des dames en jaune sur « Rock-a-my soul« , mais on ne se lasse pas non plus du « I wanna be ready, o lord » du solo de la fin de la Révélations (2)… Le tout est un véritable hymne à la joie:

Révelations (1)

Révélations (2)

Révélations (3)

Publicités