Mouais, bof. C’est à peu près ce qu’on se dit en sortant du film de François Ozon, Potiche. Alors ok, c’est d’après une pièce où jouait Jacqueline Maillan, donc il ne faut sans doute pas s’attendre au film du siècle et on le sait très bien en allant le voir. Mais quand même, ça ne casse pas trois pattes à un canard. Certes, Catherine Deneuve est très bien en parodie de Peau d’Âne en jogging rouge (l’allusion paraît limpide) au début du film, pour finir en sorte de Ségolène Royal en meeting (en veste blanche, les bras ouverts…), député-messie de Sainte-Gudule: là encore, le clin d’oeil paraît clair, d’autant que le film est par ailleurs parsemé de citations sarkoziennes dans la bouche de son non moins sarkozien de mari, en la personne l’excellent Fabrice Luchini. On sourit souvent, c’est souvent assez drôle, mais pas hilarant non plus… En tout cas, mention spéciale aux monstres sacrés Deneuve et Depardieu; Karine Viard n’est pas mal non plus, mais à l’opposé Judith Godrèche joue comme un pied et chacune des scènes où elle apparaît ne fait que rappeler l’un des défauts du film: son côté quand même assez artificiel…
Vu le 22 déc.2010. Note: **

Publicités