Étiquettes

,

Dans l’absolu, cette nouvelle sandale dite « strappy » de chez Swedish Hasbeens, collection printemps-été 2011 (disponible chez Asos, Sarenza… entre autres) devrait être plus féminine car elle dessine mieux la ligne de la cheville que la traditionnelle, et désormais indémodable, sandale nude Peep Toe Super High Swedish Hasbeens, immortalisée par SJP…

Sandale Swedish Hasbeens Strappy-grey-SS 2011

Sandale Swedish Hasbeens Strappy-grey-SS 2011

Seulement voilà, quand on essaie une chaussure, elle passe aussi au crash-test du mouvement, et là, avec la « strappy« , le problème (qui n’est autre en somme que celui de toutes les sandales à bride cheville), c’est le talon du pied qui s’éloigne (si peu, mais déjà trop), à chaque pas, de la semelle bois, produisant un effet « je traîne ma claquette » (voire: « je traîne mon parpaing« …) dont la cheaperie n’échappera à personne (sans compter le léger bruit du pied sur le talon bois lorsque celui-ci revient)… Moi, la ligne de la sandale a beau être parfaite à l’arrêt, ben, à la marche, ce truc-là, ça m’arrête… Donc on va revenir aux valeurs sûres, hein… : la sandale Peep Toe Super High de SJP, plus banale peut-être, est beaucoup plus classe au final… Et peut-être la seule paire de chaussures qui me donnerait l’envie de me laisser tenter par un vernis rouge discret sur le bout des orteils… (enfin, ça, c’est pas encore gagné, hein, le vernis…)

Sandales nude Swedish Hasbeens

Publicités