Étiquettes

Dans le sillage parfumé de Balibulle, je me suis amusée à retracer ma biographie olfactive: grosso modo chronologique, avec en rouge les parfums qui ont vraiment marqué le parcours jusqu’à mes deux préférés (et désormais élus, en vert dans la liste)… Les autres sont passés, brièvement… mais assez vite oubliés au final…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1-l’Eau Neuve de Lubin: the first! et paru… l’année de ma naissance
2-Choc de Cardin
3-Loulou de Cacharel: comment ai-je pu, un truc aussi écoeurant?
4-Création de Ted Lapidus: mon premier vrai parfum de « femme », dont j’adorais la facette épicée
5-Eau pour Homme d’Armani: aimé pour sa facette boisée, et sa fraîcheur hespéridée
6-Parfum de peau de Montana: intéressant mais trop écoeurant à mon avis…
7-Trussardi Donna: un parfum presque masculin, beaucoup beaucoup aimé…
8-Ysatis de Givenchy: période fleurie, je ne pourrais plus aujourd’hui…
9-Giorgio de Beverly Hills: une passade sympathiquez
10-XS pour homme de Paco Rabanne: peut-être aussi essayé pour homme…
11-Cabotine de Grès: retour de jeunesse
12-V’E de Versace
13-Premier figuier de l’Artisan parfumeur: trop monocorde, trop figue… trop « parfum d’ambiance »
14-Fidji de Guy Laroche: beaucoup aimé pour son « fleuri crémeux »
15-Opium d’YSL: pour son oeillet, ambré magnifique
16-L’Eau de Cologne de Lagerfeld: bien (trop?) ambré, un peu chargé…
17- Number One d’Hugo Boss: vénération absolue pour son « miel » et son tabac… Superbe.
18-Vol de nuit de Guerlain: l’heure de la maturité olfactive était proche!! Il alternait déjà avec l’autre civette, celle de Jicky...
19-L’Eau Trois de Diptyque: dommage, il tenait peu… Mais le Graal était proche…
20-Filles en Aiguilles de Serge Lutens: un souvenir de l’Eau Trois, il reste l’un des deux « élus »
21-Mon parfum chéri par Camille, Annick Goutal. Trop chypré, sans doute…
22-Jicky de Guerlain: émouvant ancêtre….  l’élu par excellence. Mon avis sur Auparfum.com

23-En été, je passe à l’Eau dynamisante de Clarins

Advertisements