Étiquettes

Des années que je me disais que ça serait un Max Mara ou rien. Sans risque, mais… super cher. Alors, après une tentative Soft Grey au look très Amy Winehouse pourtant assez prometteur, résultat: la Gisèle des Vamps faisait jeune, comparée à moi avec ça sur le dos… Deuxième tentative, beaucoup plus satisfaisante et ce, même si je me méfiais justement de l’effet embellisseur (et donc trompeur) d’une autre Gisèle sur la campagne de pub Esprit (marque pourtant basique et pas folichonne à la base…):

Gisèle Bundchen pour @Esprit FW 2011

Bilan: de deux choses l’une, OU je suis un erzatz de Gisèle Bundchen, OU ce manteau est très bien foutu… J’en conclus donc qu’il est très bien conçu…  Avec 80% de laine italienne (« tessuti esclusivi Menchi, Firenze »), on est en confiance et pour une ligne pas du tout mémérisante (forme penchée des poches? petits empiècements rouges au col? léger ceintrage du manteau?). Toujours est-il que la classe d’un manteau camel sans mémériser, ça tient à quelques détails…

Advertisements