Chasse, braconnage, réchauffement climatique, pollution et fonte de la banquise, l’ours polaire, contraint à nager de plus en plus loin et de plus en plus longtemps pour se nourrir, à attaquer des morses ou le bétail des populations les plus proches, pourrait avoir totalement disparu de l’Arctique en 2030. Il est voué actuellement à une mort atroce (attention, images pouvant heurter). Simple constatation pour 2012 et les années à venir: l’ours polaire ne peut survivre sans la banquise, vitale pour lui, tandis que l’être humain vivrait très bien sans iPad, sans pétrole et sans consommation à outrance et sans les autres créations de besoins inutiles dont l’ultime conséquence est la destruction de la planète. En revanche, sans la planète et ce qui la constitue, l’être humain ne survivra pas longtemps non plus. Ce que nous devons à l’ours blanc, nous le devons aussi à nous-mêmes. Alors, voici mes voeux pour 2012 et les années à venir: prenons soin de la planète, sans quoi tous nos autres voeux seront, un jour, totalement vains et ridicules.

Aider l’ours, aider la planète: comment faire?
http://www.lourspolaire.com/aiderlours.php

Publicités