Mots-clefs

,

 Courez voir Matisse Paires et Séries
[Centre G.Pompidou, Du 24 Mars au 18 juin 2012]
J’ai tout particulièrement aimé :
La Tête blanche et Rose (1914),
Le Rêve (1940), l’Intérieur au rideau égyptien (1948)…

« Je me suis inventé en considérant d’abord mes premières œuvres. Elles trompent rarement. J’y ai trouvé une chose toujours semblable que je crus à première vue une répétition mettant de la monotonie dans mes tableaux. C’était la manifestation de ma personnalité apparue la même quels que fussent les divers états d’esprit par lesquels j’ai passé. » Henri Matisse interrogé par Guillaume Apollinaire (La Phalange, n°2, décembre 1907). L’approche simultanée d’un même motif selon deux ou plusieurs traitements formels nettement distincts, à travers des variations de cadre, de dessin, de touche, de couleurs, constitue un des traits réguliers et singuliers de l’oeuvre d’Henri Matisse. Cette exploration répétitive d’un même sujet effectue des ricochets formels qui ont pour objet l’exploration de la peinture elle-même. Elle est le thème d’une exposition que lui consacre le Centre Pompidou et qui réunit pour la première fois un ensemble exceptionnel de ces paires et variations, avec soixante peintures, dont les quatre grands papiers gouachés découpés, et plus d’une trentaine de dessins » (Cécile Debray, conservateur au musée national d’art moderne, commissaire de l’exposition)

Matisse: Les Marguerites (1939)  & Liseuse sur fond noir (1939)

L’exposition Matisse au Centre Pompidou réunit une sélection exceptionnelle de chefs-d’oeuvre pour illustrer l’approche simultanée par l’artiste d’un même motif selon deux ou plusieurs traitements formels nettement distincts. Ces confrontations plastiques constituent l’expression de la dimension éminemment réflexive de la peinture de Matisse. Lire la suite sur Moreeuw.com : Exposition Matisse Pompidou. Site officiel de l’exposition Matisse : Centre Pompidou, Paris.

Publicités