Mots-clefs

Dénicher la botte de pluie idéale s’est avéré, au fil du temps, aussi ardu que la quête de l’escarpin noir (idéal). Je pensais les avoir trouvées avec les Hunter, mais à l’usage, trop plates et trop montantes, je me sentais partant à un festival rock à chaque fois que je les portais… Et puis, les Hunter, faut reconnaître que ça pèse quand même un sanglier mort, à tel point qu’au moment même où tu les balances par-dessus les valises « au cas où », tu t’entends penser très fort: « nan mais, ça tient trop de place, et ça pèse trois tonnes, allez, laisse tomber, je les laisse« . À l’inverse, me voici convaincue  par les Miss Juliette de chez Aigle: avec leur petit talon et leur tige pas trop haute, pas trop lourdes non plus, ni trop rigides, elles feront l’affaire autant en ville qu’à la campagne, sans donner l’impression à celle qui les porte de partir chasser… le sanglier.

Publicités