Mots-clefs

 

Nan mais sérieux.

Je ne comprends pas l’engouement pour certaines chaussures, d’apparence non-authentique, à des prix déments. Pour moi, acheter une belle paire de pompes, c’est limite acheter l’atelier du bottier avec. Faut que ça ait l’air d’avoir été fait à la main avec l’odeur du cuir à peine découpé et que, donc, la tronche du cuir (voire: son odeur) explique le prix.

Et marron vieilli de préférence.

Nan, mais franchement, peut-on raisonnablement acheter ces bottines Isabel Marant qui marquent un effroyable degré zéro sur l’échelle de l’authentique (assorti d’un aspect cousu en Chine qui, moi, me traumatise) au prix de 790€, quand la beauté du travail de ces Santoni vous saute, en comparaison, à la figure?

Comprends pas.

Et vous, c’est quoi votre degré de fixette bottier? Vous pouvez répondre au sondage ci-dessous:

Publicités