Étiquettes

,

Vous faites comment, vous, pour trouver votre style*?

Nan, je ne parle pas de quel manteau mettre avec quelles chaussures, ni des règles radicales anti fashion faux-pas. Non, je veux dire par là: c’est quoi votre méthode, sans coach, pour savoir – à coup sûr – si un truc vous va ou pas? Parce que le miroir n’est pas forcément un bon conseiller. Je dirais même plus: le miroir est traître. Car on peut très facilement y projeter l’image embellie de nous-mêmes, notre idéal du moi qui n’est hélas pas (forcément) moi….

Je m’en suis aperçue, un jour, en confrontant l’effet que me fait un look dans la glace (« Whaouh!! le look de fashion-week!! ») avec l’effet du même look, vu en photo (« ohlala, mais j’ai pris 10 ans en 10 jours ou quoi?? »)… L’appareil photo, c’est comme un coach perso, c’est impitoyable. Surtout des mois après, d’ailleurs…

Par exemple, Beyoncé, elle a dû se trouver potable dans le miroir, pas possible autrement. Parce que si elle s’était d’abord vue en photo dans la presse people, ça l’aurait peut-être dissuadée de se déguiser en vase de la dynastie Ming:

178203-le-fashion-faux-pas-de-beyonce-aux-637x0-2

Un jour, en 2008, je suis devenue ma propre blogueuse mode. Mon propre Scott Schuman, quoi. Depuis, je me streetstyle jusque dans la chambre avec mon appareil en automatique. J’ai un dossier sur l’ordi plein à craquer de « looks », depuis 2008, classés entre « tip top » et « bof », que je me regarde de temps en temps. Le dossier « bof », c’est le purgatoire des fringues et de looks qui finiront par quitter mon armoire (en passant par la corbeille de mon Mac)… Dans « tip top », il y a des looks qui 6 mois après finissent dans « bof » ou m’arrachent des hurlements de « nan mais c’était quoi ce look? » (ouais, parce que ça m’a rendue super exigeante avec moi-même, aussi…)

C’est important, le recul. Et savoir se regarder (dixit Scott Schuman, alors, hein… faut pas la ramener)

Je ne compte plus le nombre de fringues ou shoes dont je me suis séparée après avoir re-regardé mon look-book, 6 mois, 1 an après… Le look-book, c’est radical. En faisant ça, j’ai fait un tri dément dans ma garde-robe, dont je porte, du coup, toujours absolument tout (et ça n’est pas Isabelle, experte en detox penderie, qui dira le contraire…)

Et vous, c’est quoi, votre méthode pour trouver ce qui vous va?

(*Voir aussi, sur abcfemininLes 3 règles d’or pour avoir du style)

Advertisements