Mots-clefs

,

En passant hier au 277 FG St Honoré, au tout nouveau &Other Stories, je ne m’attendais pas à grand-chose: j’y suis allée avant tout parce que les shoes en ligne m’avaient intriguées, et que je voulais les voir de près (leur tâter le cuir, quoi!). Voici, en bref, mes impressions:
-L’atmosphère: très Colette like, vendeurs branchés et vendeuses d’1m80, présentation dans une lumière blanche visiblement imitée (en plus cheap) du 213 FG…
-Les fringues: beaucoup de polyester, du polyester fleuri pendouillant (vers le H&M), beaucoup aussi de pseudo-graphique façon COS-Céline like, le tout en polyester raidasse. Exemple, cette jupe-culotte-short, en un satin nude (plus brillant que sur la photo, et façon combinaison de grand-mère), qui m’a laissée sceptique:

0156603002_1_400000

Jupe satin & Other Stories – polyester 65€

-Les accessoires: les bracelets sont jolis mais, au moment d’emporter celui-ci, je fus arrêtée dans mon élan… parce que 45€ pour un truc dont un bout de chaîne s’est déjà décroché de la tresse, non merci.
-Les chaussures: là, (du moins visuellement) c’est plus intéressant. Certaines sont à la fois des classiques mais très originales, comme ces Richelieu ouvertes, par exemple ou ces salomés assez sympathiques.

0155612002_1_100011

Mocassins &Other Stories – 95€

J’ai failli me lancer, et essayer ces mocassins colorés. Mais, à l’instar de toutes les autres chaussures (dont je ne nierai pas la qualité visuelle et le mérite d’être, pour toutes, en 100% cuir et, ce qui ne gâte rien, Made in Italy), ce qui m’a arrêtée c’est la patente rigidité de la confection: et regardez comme la partie recouvrant le talon, à l’arrière, « revient » vers le pied… Sans même essayer, j’étais sûre que cette courbure excessive, au renfort très rigide, allait m’endolorir le talon en moins de deux… J’ai passé mon tour… Et globalement, les cuirs, vus de près, font assez plastoque…

Publicités