Mots-clefs

Avec 6 sacs dans ma penderie (que je porte tous, ils ont des formes et portages différents, certains ont été revendus et remplacés), je ne suis pas une accro aux sacs à main (je n’en dirais pas autant des chaussures!). Et j’en parlais ici il y a quelques jours, je n’ai pas de sac rouge. Et je crains que cela ne soit comme le sac noir, mission impossible (définitivement renoncé et opté pour ce Campomaggi marron très foncé, ça, c’est ma cam’). Bon, sauf peut-être si l’on m’offrait ce Jil Sander:

Et encore, même pas sûr… Parce qu’en matière de sacs, je suis hyper difficile, voire pénible. La preuve (et vous allez voir que ça complique tout pour un sac rouge!), ça coince toujours avec:
-le sac trop propre sur lui (le Kelly, ok sublime, mais… rigide),
-le rouge, couleur trop chicos... Faudrait un cuir qui « twiste » le rouge.
-le sac sans « gueule cassée« : donc, ce Campomaggi rouge vieilli aurait pu avoir raison de moi (mais las, il tachait les vêtements clairs… et si le rouge n’est pas possible avec un trench beige ou camel, on fait comment? ben on fait pas... En plus, trop riquiqui, tu sors un truc, faut 10 mn au feu rouge pour tout remettre, donc: nan).
-les sacs trop rigides (le Jil Sander ci-dessus me poserait un problème),
-les sacs trop mous (j’exècre Jérôme Dreyfuss et j’ai renoncé à Abaco),
-côté cabas, le fond trop rigide (pénible quand on le porte sous le bras),
-certaines couleurs: le noir m’ennuie,
-les sacs à rabats,
-les sacs qui pèsent 3 tonnes à vide,
-le porté bandoulière (exit les besaces, je trouve ça immonde). Pour moi, c’est: ou porté main, ou porté épaule. Basta.
-les dorures apparentes, le métal très visible et cheap (pas fan du tout des chaînettes Chanel à 3000€),
tout ce qui est matelassé (le 2.55 Chanel, au secours),
-le it-bag qui clignote du trottoir d’en face (le Balenciaga, de longtemps rêvé, aujourd’hui détesté… mais le pire c’est le Paraty de Chloé, je crois)
-le cuir trop lisse, pas assez patiné… Me faut un cuir qui vieillira bien, quoi. Mais sans finir en forme d’Aridza Bross, donc pas baba cool non plus.
-les sacs bowling (à l’usage, ça me saoule, cet entre-deux ni porté main, ni porté épaule, qui ne choisit pas son camp…)

Bref, tout ça pour dire que je ne l’ai pas encore trouvé, mon sac rouge! 🙂
Et vous, êtes-vous aussi casse-pieds que moi sur certains détails?

Publicités